Actualités du carburant

Les prix des carburants

Actualités du carburant

Informations

29·09·2021

Afin de mieux comprendre ce qui se cache derrière le prix du carburant, on vous donne quelques explications.

De quoi est composé le prix des carburants en France ?

Afin de mieux comprendre le mécanisme, on vous donne quelques explications.

Plusieurs éléments entrent dans la composition du prix du carburant :
– le coût du pétrole brut
– le coût du raffinage
– le coût de transport et de distribution
– les taxes spécifiques variant d'un pays à l'autre

Par exemple, pour un litre de Sans Plomb, voici comment se décompose le prix :

Décomposition du prix pour 1 Litre de Sans Plomb

Le coût du pétrole brut :

Le coût du pétrole brut compte uniquement pour plus d'un quart du prix du gazole et de l'essence. Ce coût dépend de plusieurs facteurs :

Les coûts techniques de production : à savoir les coûts d'exploitation, de développement et d'exploitation du pétrole brut

La qualité du pétrole : chaque sorte de pétrole est répertorié selon sa teneur en soufre et sa viscosité. Son prix de vente se situe entre 5 et 10 % sur la base des 3 bruts de référence côté sur les marchés internationaux (le Brent en Europe, West Texas Intermediate aux Etats-Unis (le WTI), le Dubai au Moyen-Orient).

Les impôts dus à l’État hôte (qui délivre les permis d'exploitation) : ils sont généralement proportionnels à la rente minière (différence entre le prix de vente brut et son coût technique de production : compris selon les pays entre 30% et 90% de la rente).

La marge du producteur : qui équivaut au prix de vente du pétrole brut sur les marchés internationaux, en déduisant les coûts associés à sa production et les impôts dus à l’État hôte.

Il faut savoir que le cours du pétrole brut est fixé par le marché en fonction des variations et anticipations de l'offre et de la demande de pétrole à court, moyen ou long terme.

Mais de nombreux facteurs peuvent influer sur les prix du brut tels que la situation géopolitique des pays exportateurs, l'évolution des réserves ou encore la spéculation.
Ainsi, l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) entretient des réserves de capacité de production, lui permettant de jouer sur la demande grâce à l'imposition de quotas de production, cela peut donc influencer les prix.

A noter également que les coûts techniques de production ont tendance à augmenter en raison de l'exploitation des ressources de plus en plus compliquée et moins accessible par les compagnies pétrolières sur le long terme.


Le raffinage :

Le raffinage consiste à transformer le pétrole en carburant, et de façon plus large, il s'agit de produire divers produits pétroliers finis (essence, gazole, kérosène, fioul domestique, fioul lourd...)
Son prix dépend également de la variation de l'offre et de la demande, mais sont indépendants des cours du pétrole brut.
Les coûts de raffinage dépendent majoritairement de la demande des consommateurs et des capacités des raffineurs à y répondre.
Les produits pétroliers raffinés font l'objet de cotation au niveau international sur des marchés régionaux (par exemple marché de Rotterdam pour l'Europe du Nord, de Gênes-Lavéra pour la Méditerranée). L'indicateur économique généralement retenu pour le raffinage est « la marge brute de raffinage » qui correspond à la différence entre le prix de vente des produits raffinés (sur un marché comme celui de Rotterdam) et les coûts avant raffinage (prix du brut acheté, assurance et pertes). Cette marge est faible et instable.


Les coûts de transport, de distribution et la marge nette :

Transport du carburant, stockage, fonctionnement des stations service : l'ensemble des frais de logistique et de distribution, à partir du point de mise à disposition du produit (import ou raffinerie) jusqu'à la station service, ont une incidence sur les prix du carburant.
A cela s'ajoute aussi les taxes indirectes TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes) et les surcoûts liés à la réglementation, comme par exemple le surcoût d'incorporation des biocarburants (amélioration du carburant par des additifs).
Tout cela réuni représente environ 9 % du montant payé sur un plein.
Enfin, la marge nette réalisée par les distributeurs avant impôt constitue la part la plus minime du prix du carburant, elle ne représente en moyenne que 1 % du prix à la pompe (soit 0,01 € sur le prix d'un litre de carburant à 1,50 € par exemple).


Les taxes :

Elles représentent plus de la moitié du prix ! En effet, les taxes perçues par l'Etat représentent la part la plus importante du prix du carburant (environ 60% du prix du carburant).
2 taxes principales s'exercent sur le prix hors taxes de l'essence et du gazole.

Elles se décomposent de cette manière :

la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques) anciennement TIPP : il s'agit d 'un impôt concernant tous les produits pétroliers (essence, gazole, fioul, etc...). Son montant est fixe et perçu par litre vendu et non sur le prix de vente du produit. Ces montants sont fixés par le code des douanes et modifiés régulièrement par la loi des finances. A noter qu'elle est plus importante pour l'essence que le diesel.

la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) : son taux de 20% s'applique sur l'ensemble et donc également sur la TICPE.

© Copyright 2021 Prix du CARBURANT. Tous droits réservés