Actualités du carburant

Le prix du carburant toujours en hausse : jusqu'à quand ?

Actualités du carburant

Informations

20·09·2021

Le prix du carburant toujours en hausse : jusqu'à quand ?

La hausse incessante du prix du carburant due à l'augmentation du prix du pétrole nous a accompagné tout l'été et aujourd'hui encore, mais, selon les dernières informations, la situation devrait se stabiliser d'ici les prochains mois.

Comment expliquer cette hausse? La reprise économique à l'échelle mondiale suite à la crise sanitaire fait grimper les cours du pétrole, cela se répercute ainsi sur les prix des carburants. La demande augmente, phénomène bien visible sur les routes.

Conséquence : Le prix du carburant flambe et retrouve son plus haut niveau depuis le début de l'année et flirte avec le record d'octobre 2018. En un peu plus d'un an, le coût d'un plein a augmenté de manière impressionnante pour l'ensemble des catégories de carburant: aujourd'hui, le litre de gazole, carburant le plus vendu en France s'élève à 1,463€ (12% de plus qu'en début d'année), celui du SP95 se hisse à 1,595€ (16 % de hausse).
A certains endroits, notamment à Paris et sur les autoroutes, on trouve des tarifs qui se rapprochent des 2 euros le litre, barre symbolique, situation que l'on n'avait plus connu depuis 2019.

La plupart des analyses disent que le carburant retrouve simplement son niveau d'avant crise covid, signe positif que l'économie repart, et dont se réjouit le ministère de l'économie.

Pas de quoi rassurer les consommateurs qui eux, font plutôt grise mine : en effet, en un an, un plein coûte entre 10 et 15 € de plus selon la taille du réservoir.
C'est une mauvaise nouvelle pour nos budgets, surtout que cette hausse s'inscrit dans une dynamique globale de hausse des prix de l'énergie au sens large, pas uniquement du carburant: le gaz, l'électricité, le fioul : tout augmente.


L'Etat peut-il intervenir sur le sujet ?

Le gouvernement s'inquiète de cette situation, surveillée attentivement par l'Elysée: l’exécutif redoute de devoir endurer une deuxième crise sociale comme celle des Gilets jaunes, on se souvient que le prix du carburant avait été un élément déclencheur de ce phénomène, d'autant plus que les élections présidentielles approchent.

Pour autant, l'Etat peut-il interférer ? Lorsqu'on fait le plein, nous payons la matière première le pétrole, mais nous payons surtout des taxes qui correspondent aux 2/3 des prix du carburant, et avec les déficits budgétaires que sont les nôtres actuellement, il est difficile d'imaginer que l'Etat fasse le choix de privilégier un moratoire sur les prix de l'essence ou un possible gel de la TICPE (taxe appliquée à la consommation de carburant).


Quelles projections pour la suite ?

Les spécialistes se veulent rassurants, l'OPEP (Organisation des Pays exportateurs de pétrole) a décidé d'augmenter peu à peu l'offre de pétrole au niveau mondial, et stabiliser le prix du baril entre 65 et 75 dollars, on est actuellement sur cette fourchette haute, cela pourrait avoir un effet stabilisateur sur les prix à la pompe d'ici cette fin d'année.

© Copyright 2021 Prix du CARBURANT. Tous droits réservés